Requalification du Val d’Ezanville

Afin de revitaliser l’ancienne zone commerciale du Val d’Ezanville, Plaine Vallée en concertation avec Ézanville et Moisselles, mène un ambitieux programme de requalification. Celui-ci vise à résorber la friche commerciale et à redonner au site une vocation économique mixte mêlant activités commerciales, services, loisirs, bureaux, artisanat et activités de production.

22 millions consacrés à l’aménagement

La requalification du Val d’Ezanville est évaluée à 22 millions d’euros. L’aménagement est financé par la communauté d’agglomération avec la participation de la région, le département, de la commune d’Ezanville ainsi que l’Etat à travers le Plan de relance.

Ce budget englobe les acquisitions foncières, les démolitions de bâtiments, la création des dessertes et réseaux et les études. Il ne comprend pas les coûts de construction des futurs bâtiments qui seront directement financés par les promoteurs.

C’est un projet complexe, couteux dont nous avons souhaité qu’il réponde aux besoins de notre territoire, des habitants, communes et entreprises. Avec cet aménagement, nous souhaitons proposer un projet structurant, pérenne, durable et porteur d’emplois de qualité.  

Luc Strehaiano, Président de l’agglomération

Un aménagement de 60 000 m², intégré dans son environnement

La zone d’activités, actuellement en friche, s’étend sur une superficie de 15 ha. A terme, la surface de bâti occupera 60 000 m², sans emprise sur les terres agricoles. Ainsi, les 6 ha de terres agricoles situées sur la commune de Moisselles, initialement intégrés à l’opération, sont définitivement exclus du périmètre.

Le projet se veut porteur d’une forte qualité urbaine, architecturale et paysagère tout en privilégiant la réutilisation des matériaux existants.

Par ailleurs, l’impact environnemental du site, tant en termes d’imperméabilisation des sols, de la gestion des eaux, végétalisation du site, intégration paysagère, que d’autonomie énergétique figure au cœur des préoccupations.

Une zone à vocation mixte

Le projet prévoit des activités de commerces, de services, restauration et bureaux. Des activités de loisirs et d’artisanat sont également à l’étude.

Le projet de requalification de la ZAC d’Ezanville s’inscrit dans une stratégie de développement pensée à une échelle globale, celle de l’intercommunalité. Il s’efforce ainsi de répondre aux attentes des habitants et de prendre en compte tous les enjeux territoriaux, dont la question de la concurrence et des complémentarités commerciales.

Le site réaménagé devrait ainsi générer 800 emplois, visant ainsi à relocaliser l’emploi alors que 80% des actifs de Plaine Vallée travaillent à l’extérieur de l’agglomération.

Une meilleure desserte et des accès sécurisés

Pour garantir une meilleure accessibilité, les accès, dessertes, circulations aux abords et à l’intérieur du site vont être reconfigurés. Il s’agit de désenclaver le site en l’intégrant davantage dans le tissu urbain et naturel existant.

Des nouveaux accès sur la route départementale et des cheminements piétons et de pistes cyclables vont ainsi être créés pour desservir les quartiers pavillonnaires limitrophes, les équipements et les commerces.

Une démarche concertée

Pour maitriser cette opération, une Zone d’Aménagement Concerté a été créée. Celle-ci permet d’avoir la main sur la programmation et d’associer les personnes concernées, riverains, commerces, associations… dans l’élaboration du projet.

Pour mener à bien la ZAC, une concertation préalable est organisée afin d’inviter les habitants à donner leur avis sur les objectifs poursuivis et les grandes orientations de requalification. Cette concertation sera maintenue sur plusieurs années, tout au long de la vie du projet.

Alors que les premières démolitions des bâtiments ont démarré fin novembre 2022, le projet d’aménagement a entamé une nouvelle étape décisive avec l’approbation par le conseil communautaire de Plaine Vallée du dossier de création de la Zone d’Aménagement Concerté du Val d’Ezanville.

La prochaine étape majeure du projet d’aménagement interviendra début 2023 avec la désignation de l’aménageur de la ZAC.

Le projet de requalification en chiffres

  • 15 hectares
  • 60 000 m² de bâtis
  • 800 Emplois attendus
  • 22 Millions d’aménagement
  • 2 026 : Début des livraisons

Calendrier

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×