Le patrimoine architectural

Le riche patrimoine architectural des communes de Plaine vallée nous raconte l’histoire du territoire. C’est à partir du XIème siècle, avec le principe de féodalité que le territoire a été structuré par les seigneurs de Montmorency. Il ne subsiste que très peu de traces bâties de cette époque qui a vu émerger les localités et leurs toponymies. Le château de la Chasse, à Saint-Prix, est un des vestiges les plus probants de cette ère médiévale.

Les églises

Les églises du territoire sont aussi des témoignages significatifs. La collégiale Saint-Martin de Montmorency l’église Sainte-Marie-Madeleine de Domont, ou encore l’église de Saint-Prix, illustrent les dynamiques de l’époque par leurs styles architecturaux et leurs aménagements. Certains de ces édifices abritent des vitraux du XVIème siècle, parmi lesquels on dénombre de véritables de chefs d’œuvres. Enfin, la chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny construite en 1927 est l’opportunité de découvrir le remarquable travail de l’architecte Auguste Perret.

Les maisons de villégiature

Dès le XVIIIème siècle, le territoire de Plaine Vallée a attiré des résidents parisiens en quête de nature et de discrétion, d’un air provincial aux portes de Paris…

De vaste propriétés sont constituées et des demeures de villégiatures construites. Cet engouement atteint son apogée dans le courant du XIXème siècle grâce, entre autre à la révolution des transports. Ces maisons présentent une variété architecturale allant des styles néoclassique, néo-renaissance, montagnarde, éclectique, art déco ou encore colonial.

Le patrimoine militaire

La situation géographique du territoire attira également la convoitise des envahisseurs, plus particulièrement durant la guerre de 1870 et le siège de Paris. En réaction, le gouvernement ordonna à partir de 1872 la construction d’un réseau de fortification autour de la capitale. La butte de la forêt de Montmorency a été aménagée avec la construction de forts dont 5 sur le territoire de Plaine Vallée à Andilly, Domont, Montmagny, Montmorency et Piscop. Ces aménagements seront complétés par un réseau de tranchées et de batteries d’artillerie pendant la Première Guerre mondiale, récemment révélé par les nouvelles techniques archéologiques aériennes.

Le petit patrimoine

Le patrimoine vernaculaire est l’empreinte encore observable des modes de vie passés. Il se manifeste par de petits édifices préservés dans l’espace urbain. Il s’agit des fontaines, comme celle des Haras à Montmorency, la fontaine aux Pèlerins à Saint-Prix ou encore des lavoirs, à Bouffémont, Montlignon et Piscop.

Les fontaines

Rocaille de la Porte Rouge, Montmorency

Fontaine des Haras, Montmorency

Borne fontaine, Montmagny

Aux Pèlerins, Saint-Prix

Sainte-Radegonde, Saint-Prix

Saint-Martin, Saint-Brice-sous-Forêt

Les lavoirs

Domont

Bouffémont

Montlignon

Piscop

logo de lien pour partager la page sur Facebooklogo de lien pour partager la page sur Twitterlogo de lien pour partager la page sur Google pluslogo de lien pour partager la page par email

AGENDA