Plaine Vallée lance son Plan Climat Air Energie Territorial

Édité le 23 février 2021

Changement climatique, déclin de la biodiversité, diminution des ressources naturelles, augmentation des catastrophes naturelles, pollution… Face à l’urgence climatique, la France s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique : réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre, sobriété énergétique, développement des énergies renouvelables, amélioration de la qualité de l’air…

La déclinaison de ces objectifs au niveau local est assurée par les intercommunalités afin d’adapter leurs territoires au changement climatique. C’est dans ce cadre que le conseil communautaire de Plaine Vallée a délibéré, mercredi 3 février, pour élaborer son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET).

A la fois stratégique et opérationnel, ce plan territorial de développement durable s’inscrit dans une démarche transversale, mobilisant tous les acteurs locaux, élus, partenaires, citoyens… afin de proposer localement des solutions concrètes pour endiguer le changement climatique et encourager le territoire à être plus résilient.

Ensemble, aménageons notre territoire de demain !

Transition énergétique et écologique : les défis à relever

Pour lutter contre les dérèglements climatiques et environnementaux, 175 pays dont la France se sont engagés en 2015 lors de la Conférence Internationale pour le Climat (COP21) à limiter l’augmentation de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius.

A l’heure où le gouvernement élabore un nouveau projet de loi Climat et résilience, issu des travaux de la convention citoyenne sur le climat, les principaux objectifs de la politique nationale de lutte contre le changement climatique et pour la préservation de l’environnement sont aujourd’hui déclinés dans la Loi Énergie-Climat adoptée en 2019.

Ces objectifs visent d’ici 2030 à réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre (par rapport à 1990) et de 20% la consommation d’énergie finale (par rapport à 2012), d’augmenter de 27% l’efficacité énergétique et de porter à 33% la part des énergies renouvelables dans la consommation. A l’horizon 2050, l’objectif est la neutralité carbone : il nécessite de réduire les émissions du secteur du bâtiment de 95%, des transports de 97% et des déchets de 66% (par rapport à 2015).

La transition énergétique devra également concilier des enjeux environnementaux tels que la biodiversité, la préservation des ressources naturelles et l’adaptation au changement climatique mais aussi des enjeux sanitaires et sociaux à l’instar de la préservation de la qualité de l’air et la lutte contre la précarité énergétique.

Adapter le territoire aux enjeux du changement climatique

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015 a renforcé le pouvoir des intercommunalités pour lutter contre le dérèglement climatique. Elle leur attribue le rôle de coordinateur de la transition énergétique à l’échelle de leur territoire.

Action phare de cette nouvelle mandature, le PCAET, document cadre de planification stratégique et opérationnelle, s’inscrit dans une démarche transversale et concertée qui propose des solutions concrètes pour endiguer le dérèglement climatique.

Il prend en compte l’ensemble de la problématique climat-air-énergie autour de plusieurs axes d’action :

  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • l’adaptation au changement climatique
  • la sobriété énergétique
  • la qualité de l’air
  • le développement des énergies renouvelables

La transition énergétique et l’amélioration de la qualité de l’air requièrent une action collective, citoyenne et orchestrée au niveau local, en écho avec les enjeux mondiaux. Le PCAET est donc un projet transversal co-construit qui concerne l’ensemble des domaines de la vie quotidienne (la mobilité, l’habitat, les déchets, l’agriculture, les énergies, l’économie, l’aménagement du territoire, la biodiversité…). C’est pourquoi l’élaboration du PCAET mobilise tous les acteurs du territoire (collectivités territoriales, partenaires, associations, citoyens, entreprises, commerces, fournisseurs d’énergie…).

Le PCAET, une implication de chacun

Pour permettre une meilleure appropriation des enjeux par les acteurs locaux, faciliter et encourager leur mobilisation et leur implication dans l’élaboration des étapes clés, le PCAET comprend notamment des temps d’échanges et de concertation importants avec le public.

A ce titre, une plateforme de concertation citoyenne numérique sera déployée début mai sur le site internet de l’agglomération, et ce pour une durée d’un an afin de recueillir les idées et cartographier les projets. Au lancement de la plateforme, un questionnaire sera également diffusé pour mieux cerner les besoins et attentes de la population sur la thématiques climat-air-énergie.

En parallèle, des événements publics de mobilisation et des ateliers collaboratifs de co-construction du plan d’action seront organisés avec les acteurs du territoire afin de favoriser la concertation et communiquer les avancées du PCAET.

Du diagnostic à l’évaluation : les grandes étapes du PCAET

Plaine Vallée a lancé en février l’élaboration de son PCAET. Ce plan, établi pour une période de 6 ans, comporte un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’action et un dispositif de suivi et d’évaluation. Il intègre également une évaluation environnementale qui s’assure que le PCAET ne produise pas d’impact négatif sur l’environnement.

La première étape du PCAET se déroulera jusqu’à fin avril. Elle consiste à établir un diagnostic partagé avec les acteurs locaux. Le diagnostic évalue notamment les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques, la consommation énergétique finale, les réseaux de distribution et de transport d’énergie et de chaleur, la production des énergies renouvelables…

Celui-ci servira à établir une stratégie territoriale qui permette de répondre aux enjeux posés par le changement climatique.

De cette stratégie résultera un plan d’action concret, adapté au territoire de Plaine Vallée et co-construit avec les acteurs du territoire, dont les impacts seront mesurables et bénéfiques pour les habitants de l’agglomération.

Le plan d’action portera notamment sur :

  • l’accompagnement vers la rénovation et l’efficacité énergétique
  • le développement et la prospection autour de la production locale d’énergies renouvelables
  • le développement du stockage et l’optimisation de la distribution d’énergie
  • la limitation des émissions de gaz à effet de serre
  • l’anticipation des impacts du changement climatique
  • l’amélioration de la qualité de l’air

Une fois le plan d’actions arrêté et le PCAET rédigé, il sera évalué par l’Autorité Environnementale, soumis à la consultation publique, avant d’être adopté, à l’été 2022, par le Conseil Communautaire.

En savoir plus

Le plan climat air et énergie

Plaine Vallée, au cœur des politiques Climat-Air-Energie

logo de lien pour partager la page sur Facebooklogo de lien pour partager la page sur Twitterlogo de lien pour partager la page sur Google pluslogo de lien pour partager la page par email

AGENDA