Le SAGE, pour une gestion équilibrée et durable de l’eau

Édité le 25 septembre 2017

Après une phase de diagnostic et d’élaboration de sa stratégie, la phase de rédaction du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Croult – Enghien – Vieille Mer est lancée. 87 communes du nord de l’agglomération parisienne, dont les 18 communes du territoire, sont concernées par ce schéma.

Un Sage pour quoi faire ?

Le SIAH, le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et le SIARE se sont engagés dans la réalisation d’un schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE). Celui-ci vise à rétablir un certain équilibre entre développement urbain et préservation de l’eau.

Le SAGE fixe les objectifs communs d’utilisation, de mise en valeur et de protection quantitative et qualitative de la ressource en eau. « Le SAGE Croult – Enghien – Vieille Mer est un outil qui va nous permettre d’assurer une gestion équilibrée et durable de nos ressources en eau », explique Guy MESSAGER, Président de la Commission Locale de l’Eau (CLE). Cette instance de concertation mise en place dès 2011 pour élaborer le SAGE Croult – Enghien – Vieille Mer est composée de 65 membres élus pour 6 ans : élus territoriaux, usagers et représentants des services de l’État.

Le SAGE est élaboré à l’échelle du bassin versant, territoire alimentant en eau une rivière, ce qui permet de s’affranchir des limites administratives.

Sur le territoire, l’enjeu est de chercher à rétablir un certain équilibre entre développement urbain et préservation de l’eau, des milieux aquatiques et de leurs paysages associés. Au-delà de la préservation de la ressource en eau, il s’agit également d’améliorer le cadre de vie et celui des générations futures, en un mot, recréer un lien positif à l’eau et aux milieux aquatiques.

Un processus collectif

Rédiger un tel document revient à formaliser à l’écrit des objectifs partagés, établir les dispositions permettant de les atteindre et encourager les acteurs du territoire à mettre en valeur l’eau dans leurs projets futurs. La rédaction du SAGE va donc mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire pendant plus de 2 ans, dans une démarche de co-construction, en vue d’un document clair, équilibré et reflétant la diversité des enjeux. Dans ce cadre, la Commission Locale de l’Eau s’entoure de la contribution de bureaux d’études et met en place des outils d’information et d’échanges (site internet, lettre électronique, exposition itinérante…).

« Le SAGE, ce n’est pas une contrainte de plus… C’est un atout pour enclencher une véritable politique de l’eau sur notre bassin versant et permettre une solidarité territoriale autour de l’eau, au-delà des frontières administratives », conclut Guy Messager.

 

logo de lien pour partager la page sur Facebooklogo de lien pour partager la page sur Twitterlogo de lien pour partager la page sur Google pluslogo de lien pour partager la page par email